Langue internationale d’hier : le cas du latin