Dans 40 ans, la majorité de la population française deviendra inéluctablement « d’origine musulmane »