Christian Vanneste : "l'heure est la recomposition de la droite"